subscribe: Posts | Comments

Les adresses des tables attendues en 2017 à Paris

Commentaires fermés sur Les adresses des tables attendues en 2017 à Paris
Les adresses des tables attendues en 2017 à Paris

La région parisienne est reconnue dans le monde entier pour ses restaurants authentiques, des resto-bar décontractés et pour la diversité des endroits gastronomiques. Chaque année, cette ville attractive donne le jour à des nouvelles adresses dédiées aux adeptes des bonnes recettes et des bons plans.

En 2017, des ouvertures de restaurants pour tous les goûts et tous les budgets sont prévues. Parcourez la liste des adresses à noter pour vos prochains dîners à Paris.

  1. Street Bangkok Bar & Grill.

Une bonne nouvelle pour les adeptes des grillades et des plats frais. Street Bangkok Bar & Grill est un restaurant de type street food où l’on se sent complétement dépaysé et qui promet une succulente cuisine élaborée avec des produits frais et du terroir.

  1. Les Résistants

Implanté à la rue de Château d’Eau au 10e arrondissement de Paris à seulement quelques mètres de la station de métro Jacques Bonsergent, le restaurant des Résistants et une bonne adresse pour les amoureux des plats faits maison et des recettes façon compagne. Dirigé par le talentueux chef Florent Piard et par une sélection de traiteurs de renom, ce restaurant sera la référence de la cuisine saine et savoureuse à Paris.

  1. Ahipoké

En début de janvier 2017, un restaurant nommé Ahipoké fera son ouverture au 84 rue d’Hauteville dans le 10e arrondissement de Paris juste en face de l’association Végétarienne de France. L’idée et de proposer une nouvelle spécialité basée sur le street food à la mode. Le concept innovant est suggéré par une équipe de coréens passionnés par les recettes asiatiques qui souhaitent réunir dans un seul plat le poisson, les légumes et le riz.

 

  1. Grand Bain

C’est en face de la piscine Alfred Nakache au 20e arrondissement de Paris que le l’ancien chef créatif d’Au Passage et de Salt ouvrera son bistrot authentique proposant des recettes de toutes les couleurs et les saveurs.

  1. Oka

Voici une bonne nouvelle pour les amoureux des plats généreux et des repas de groupe. Ce février le chef Raphaël Rego réputé pour des succulentes recettes au barbecue inaugurera sa table gastrique de 20 couverts fusionnant les cultures brésiliennes et françaises.

 

  1. Le restaurant de l’hôtel de Versailles 

Dans quelques mois l’hôtel de Château de Versailles aura lieu. Géré par l’homme d’affaires français Stéphane Courbit et par le chef cuisiner de renommée internationale Alain Ducass, cet hôtel de luxe promet aux amoureux de la cuisine française et des recettes inédites un véritable moment de plaisir culinaire.

D’ici 2018, Le groupement LOV Hotel Collection, appartenant à l’entrepreneur Stephane Courbit donnera forme à l’un des plus prestigieux hôtels au monde.

 

 


Investir en autofinancement dans l’immobilier l’ancien

Commentaires fermés sur Investir en autofinancement dans l’immobilier l’ancien
Investir en autofinancement dans l’immobilier l’ancien

 

Pour les professionnels de l’immobilier comme Thierry Weinberg le fondateur de Kleber Partners, il existe une astuce afin de devenir propriétaire et qui consiste à chercher un équilibre entre une rentabilité qu’on peut obtenir sur certains produits et dans certains secteurs en investissant dans l’ancien et bénéficier des taux extrêmement bas.

Investir dans un studio:

investissement-autofinancement

Comme exemple, investir dans un studio qui se situe dans une grande métropole de province ou en première couronne parisienne, un investissement de 100 000 euros. Ce studio avec un rapport locatif de 7 % va générer un loyer aux environs de 600 euros. Ces 100 000 euros et grâce aux taux très bas 3.5 % sur 20 ans et avec un crédit de 100 % inclus les frais de notaire et les frais d’hypothèque. Ce prêt de 100 % sur 20 ans donne à l’investisseur une mensualité à rembourser chaque mois autour de 600 euros. Avec cet investissement, on est proche de l’équilibre sur la trésorerie brute.

prendre ses précautions trésorerie tampon:

Il est toujours conseillé d’avoir une trésorerie tampon, car il y a toujours des aléas en tant que propriétaire bailleur. Entre deux locataires, il y a souvent des travaux à faire. Il y a la possibilité de payer un mois ou deux entre deux locataires.

autfinance-ancien

Dans le cas où il y a des impayés, et même si l’investisseur possède une assurance loyers impayés, le temps que l’assurance se mette en marche et règle le souci, il peut se passer entre 4 et 5 mois de loyer. Il est notamment conseillé pour les investisseurs se lançant dans ce type d’opération, de provisionner au moins cinq ou six mois de loyer de façon à avoir une trésorerie tampon pour pouvoir faire face aux aléas.

 


Le tour de vice du gouvernement contre les travailleurs détachés.

0 comments

Le nombre de ses salariées moins cher a explosé ces derniers mois et beaucoup seraient en situation irrégulière et avec  la colère des artisans du bâtiment une carte professionnelle sera désormais obligatoire. C’est la nouvelle arme du gouvernement pour lutter contre le travail illégal la carte d’identification professionnelle, elle sera désormais obligatoire pour tous les ouvriers du bâtiment. Nom, prénom, employeur, des informations vérifiées avec contrôle renforcé.

En France le recourt à des travailleurs détachés est légale, mais a certaines condition. Un ouvrier qui vient de Pologne doit toucher au moins le SMIC, travailler 35h maximum par semaine et il doit être logé et nourri par son employeur, en échange l’entreprise paie ses charges dans le pays d’origine du salarié, jusqu’à 30 % de moins qu’en France. Une concurrence déloyale, car en vérité, ses conditions sont rarement respectées. Les chefs d’entreprise français perdent beaucoup de chantiers face à des sociétés à la main d’œuvre bien moins cher

Plusieurs salariés polonais et slovaques travaillent en France en toute illégalité, 60 heures par semaine et ils restent en France plus de 3 ans alors qu’ils n’ont droit de rester que six mois. Depuis septembre, les inspecteurs du travail contrôlent en moyenne 1300 chantiers par mois, c’est deux fois plus qu’auparavant. .

Il y a les travailleurs détachés officiellement déclarées 230 000 et puis sans doute plus nombreux ceux qui sont employés de manière frauduleuse estimée a près de 300 000 selon un rapport du sénat. Pour ceux qui sont déclarés les travailleurs viennent de Pologne 18 %, Portugal 16% et de Roumanie 13 % le principal secteur de ces travailleurs est le bâtiment et les travaux publics 40 %, on les trouve aussi dans l’industrie et l’agriculture. L’an dernier les contrôle-t-on révéler des fraudes pour un montant de 400 millions d’euros.