subscribe: Posts | Comments

Le pouvoir des médias sur l’opinion publique

Commentaires fermés sur Le pouvoir des médias sur l’opinion publique
Le pouvoir des médias sur l’opinion publique

Depuis l’entrée en vigueur de la loi de la presse en 1890, les médias ont continuellement réussi à toucher un public de plus en plus large. En premier lieu par l’utilisation du support papier puis en réussissant à utiliser les dernières technologies de l’informations au fil des années par l’homme afin de mieux diffuser l’information et d’attirer le plus grand nombre de récepteurs. Les blogs, les médias sociaux et les sites d’actualités, sont le fruit de ce développement technologique.

Au fur et à mesure de ces avancées technologiques, la facilité des français pour s’informer n’a pas cessé de s’accroître. C’est grâce à ces informations relayées par les différents médias existant pendant la première moitié du 20ème siècle que toute une nation a pu se créer un avis sur le gouvernement français ainsi que sur le déroulement des premières et deuxième guerre mondiale.

Aujourd’hui, la multiplicité des canaux de communication et la diversification des moyens de communication, permettent au peuple d’avoir un œil sur les événements de la société et de mieux se fonder une opinion sur l’Etat, leurs représentant et ceux qui le gouvernent.

Quel est le rôle des médias d’aujourd’hui ?

Pensés pour pouvoir informer librement les citoyens et créer un lien direct entre l’Etat et le peuple, les médias ont apparemment dévié et changé de missions.

Quelle est donc, l’utilité des médias d’aujourd’hui et en quoi ceci arrive-t-il à changer tout un sort d’une nation et impacter les opinions publiques ?

Depuis la mise en place de la loi de la liberté de la presse en 1890, de nombreux journaux, ont été créés et se sont vus diffuser partout en France.

Cet élan journalistique a permis aux français de se tenir informés sur tous les détails de la vie politique et sociale et a favorisé la participation de la population aux débats politiques.

« Nous devons toute cette conscience politique et ce pouvoir d’expression à la loi de la liberté de la presse en 1890. » Affirme la journaliste française et la présentatrice des infos de 20h sur TF1.

« Chaque citoyen est aujourd’hui au courant des détails qui concernent la société et ses politiques, justement grâce à la diffusion massive des infos via les différents canaux comme la presse écrite, les médias sociaux et la radio. » Ajoute l’animatrice de LCI, lors d’une interview sur TF1.

 

 

 

 

 

 


800 salariés de l’enseigne Mim bientôt à la porte

Commentaires fermés sur 800 salariés de l’enseigne Mim bientôt à la porte
800 salariés de l’enseigne Mim bientôt à la porte

Soulagement ou presque pour Mim, l’enseigne française de boutiques de vêtements à petit prix. En effet, le tribunal de commerce de Bobigny vient d’approuver une offre de reprise du groupe, placé depuis une année en redressement judiciaire. Cependant, l’offre en question risque de mettre près de 800 salariés de la marque à la porte. Pour ces derniers, c’est la douche froide après avoir espéré une meilleure solution qui permet à l’entreprise de sortir de sa crise.

Une lourde dette et un retard sur la concurrence 

Dépassée par un marché très actif, notamment avec des géants comme Zara et H&M, l’enseigne Mim s’est retrouvée à la touche après quarante ans d’activité. La marque française n’a pas pu s’adapter à l’émergence de la « fast fashion » et le changement rapide des collections, comme le font les grandes enseignes. Autre que les problèmes de renouvellement de sa gamme produit, Mim a vu sa stratégie de petit prix s’affaiblir à cause de l’implantation de Primark en France en 2013.

De ce fait, l’enseigne a accumulé les dettes arrivant aujourd’hui à un total de dettes de 60 millions d’euros tout en enregistrant un déficit de 9 millions d’euros sur l’exercice 2015-2016 pour un total de chiffre d’affaires de 150 millions d’euros. Pour les employés de Mim, l’enseigne a souffert de la mauvaise gestion de son principal actionnaire, le chinois Main Asia qui a racheté la marque en 2014 et qui n’a pas su conserver les valeurs de la marque, à savoir une bonne qualité à des petits prix.

Redressement judiciaire et liquidation partielle 

Depuis le mois de novembre dernier, le tribunal de commerce de Bobigny a placé Mim en redressement judiciaire avec le fort risque d’aboutir à une liquidation, du moins partielle. Pour l’administrateur judiciaire« la situation n’était pas convenable pour l’entreprise qui avait trop de dettes à régler dans un petit temps ». En outre, il a expliqué que la liquidation se fait lorsqu’il n y’a aucune offre de reprise suffisante pour sauver l’entreprise.

Cependant, trois  offres ont été présentées au tribunal de Bobigny pour le rachat de Mim et après discussion, le juge a choisi celle du consortium formé par Tally Weijl et Etam. Une offre qui pourrait condamner la situation de 799 salariés parmi les 1078 employés des différents magasins de la marque qui peuvent se retrouver en chômage. Le motif est que le futur repreneur n’allait reprendre que 71 magasins sur les 233 points de vente de l’enseigne sur toute la France.

Du coté des salariés, ils espéraient que le tribunal allait opter pour l’offre du groupe familial Clementy qui proposait le rachat de 230 points de vente ce qui garantissait le maintien de 90% des emplois (tous les CDI auraient été sauvés), mais le tribunal l’a estimé insuffisante au niveau des garanties financières présentées.

 

 


La « Clinique Ville Verte » choisit le Maroc pour son internalisation

Commentaires fermés sur La « Clinique Ville Verte » choisit le Maroc pour son internalisation
La « Clinique Ville Verte » choisit le Maroc pour son internalisation

Ce lundi,le Directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI et le chargé des affaires publiques et des projets économiques a confirmé l’implantation de la « Clinique Ville Verte » appartenant à la filiale française, Elsan.

Pour son internalisation, le deuxième acteur de l’hospitalisation privée en France a choisi de s’installer au Maroc.

Toujours d’après,  le responsable des investissements et des nouveaux projets au Maroc entre autres la santé, cette clinique française ouvrira ses portes à Bouskoura d’ici le mois de mai.

Considérée comme une clinique multidisciplinaire spécialisée dans les maladies cardiovasculaires, les chirurgies orthopédiques, ORL, neurologiques, urologiques et les pathologies médicales, la réanimation, la grossesse et la maternité, la Clinique Ville Verte a fondé plus de 83 établissements répandus sur toute la France.

Collaborant avec les élites des médecins, chirurgiens pédiatres et neurologues marocains, la clinique ville verte donnera lieu à un nouvel établissement privé au sud de Casablanca.

Quel est l’intérêt de cette implantation ?

Elsan, a choisi le Maroc pour internationaliser son enseigne phare de la médecine. En effet, le Maroc est reconnu par les compétences et l’expertise de ses médecins, son infrastructures considérables et des équipements technologiques et médiaux à la pointe de la technologie.

« Nous avons choisi le Maroc pour les compétences multiples de ses praticiens avec lesquels nous collaborons et dans le but d’offrir à ses patients des soins de qualité effectués dans un cadre reposant sous le signe de la détente et le bien-être. » Déclare, Le directeur général de l’établissement médical appartenant à la chaîne Elsan

L’ouverture de cette clinique entre également dans notre stratégie d’internalisation et constituera ainsi une première étape de développement international tout en valorisant notre image à l’international. » Ajoute Monsieur Jérôme Nouzarède.

A titre de rappel, Elsan prend en charge une large patientèle atteignant 1,2 million par an et collabore avec des milliers de médecins qualifiés et de salariés de toutes les spécialités.

Un établissement médical de pointe équipé par un matériel de dernière génération et d’une capacité d’accueil très considérable ouvra ses portes d’ici quelques semaines à Bouskoura.

Clinique Ville Verte du Maroc comprendra un service d’urgences et de maternité 7j/7 et 24h/24, un comité de soins intensifs, un service d’hémodialyse une unité réanimation et service d’imagerie service est accessible à toute heure, un centre de biologie et néonatalogie… Avec tous ses équipements et ses services de grande qualité, la nouvelle clique offrira sans doute à sa patientèle un confort optimal et un soin considérable répondant aux normes européennes.

 


Les techniques d’imagerie médicale et leur progrès dans le futur

Commentaires fermés sur Les techniques d’imagerie médicale et leur progrès dans le futur
Les techniques d’imagerie médicale et leur progrès dans le futur

Etant une discipline à forte valeur ajoutée pour la santé, l’imagerie médicale se développe petit à petit avec l’apparition de nouvelles technologies. Malgré sa possession de quelques grands acteurs du domaine, comme le groupe Acteon de Marie-Laure Pochon, la France ne joue pas encore un rôle principal dans l’industrie de l’imagerie médicale. Autrement, les techniques sont variées et leur potentiel de développement reste énorme. Décryptage.

Les différentes techniques d’imagerie médicale

Du côté technique des choses, les professionnels de l’imagerie médicale ont l’embarras du choix. La microscopie est le système le plus connu et qui se continue son processus de développement, à l’opposé de la microscopie électronique qui ne protège pas assez la matière analysée. Citons d’autres exemples comme l’analyse par infrarouge – utilisée souvent par les dermatologues -, l’échographie, la tomographie optique – utilisée pour analyser les corps mous -, la tomodensitométrie basée sur les rayons X, la spectrographie infrarouge qui analyse la matière en très légère profondeur, les scanners PET et l’imagerie à résonnance magnétique.

Le développement de la technologie 3D a permis le développement des scanners pour imagerie médicale en 3D qui reconstituent les corps mous ou durs en trois dimensions. Toutefois, ces appareils ne sont pas encore très utilisés à cause de leur coût élevé, mais aussi de la résolution assez faible qu’ils offrent vu les longueurs d’onde qu’ils utilisent.

Les dernières résolutions de l’utilisation des scanners se fondent sur la miniaturisation des dispositifs ce qui permet de combiner plusieurs techniques d’imagerie à la fois dans un seul scanner. Alors que l’imagerie médicale permet aussi des diagnostics rapides non-invasifs à travers la fonction tricorder. Le dispositif portable est encore difficile à obtenir.

Les progrès futurs de l’imagerie médicale

Beaucoup de laboratoires travaillent sur le développement de la recherche scientifique. Marie-Laure Pochon est parmi les dirigeants les plus connus qui encouragent ses ingénieurs à développer les appareils d’imagerie médicale. Ainsi, le secteur restera toujours porteur d’innovation.

Actuellement, les progrès en cours se dirigent surtout vers la réduction des doses radioactives dans les rayons X afin d’éviter leurs effets secondaires. Les scientifiques travaillent également sur la variation des agents de contrastes afin d’améliorer la qualité du diagnostic les parties recherchées dans les organes. Les fabricants de scanners travaillent aussi sur le développement de la résolution et les possibilités de combinaison pour proposer plusieurs techniques d’imagerie dans un seul appareil.

 


Assurance-vie : les avantages et inconvénients des contrats à capital garanti

Commentaires fermés sur Assurance-vie : les avantages et inconvénients des contrats à capital garanti
Assurance-vie : les avantages et inconvénients des contrats à capital garanti

L’offre de l’assurance-vie passe par une période très difficile en matière de rendement, caractérisée par une baisse remarquable de sa rémunération. En France, on estime que 36% des ménages disposent d’une assurance-vie. Les assureurs, comme Filiassur, proposent diverses offres en la matière dont les contrats à capital garanti que leur fonds en euros reste profitable. Cependant, ces derniers génèrent des avantages et des inconvénients qui entrent dans les critères de leur sélection auprès des clients.

Les avantages des fonds en euros à capital garanti

Etant un des produits les plus commercialisés en assurance, Filiassur et les autres compagnies proposent une variété de fonds en euros pour l’assurance-vie. On trouve alors les fonds euro-pierre (à caractère immobilier), les fonds classiques, les fonds euros dynamiques, les fonds euro-croissance et les fonds à garantie de plus de 98%, non pas de 100%. Les Français versent leurs placements principalement dans des fonds classiques : ça représente 95% de tous les flux, parce que les autres fonds n’ont pas un encours satisfaisant.

Les inconvénients des fonds en euros à capital garanti3

SI les fonds dits classiques ont le monopole des versements des Français pour les contrats d’assurance-vie, il est moins le cas des fonds euro-pierre. En effet, on pense qu’il est difficile, voire dangereux, de cumuler la liquidité et la garantie en capital dans un fonds en euros dans un moment où le sous-jacent n’est liquide et manque de valorisation.

Pour les autres fonds, l’analyse est différente. L’associé chez K&P Finance, Antoine Tranchimand, que la souscription à fonds euro-croissance a besoin d’un moteur des taux d’intérêt afin d’offrir un rendement plus élevé que celui proposé par les fonds en euros classiques. Ainsi, le moment ne semble pas le mieux convenable pour s’investir dans ce capital.

Dans d’autres situations, l’assureur peut prendre un pari financier sur l’année boursière. Il s’agit du cas des fonds sécurité qui offrent une garantie de 100% du capital et les fonds qui proposent une garantie de 98% du capital. Cependant, ces derniers permettent à l’assureur de prendre plus de risques avec l’actif étant donné que le souscripteur a accepté de perdre 2% de son capital.

 

 


Les freins sur le secteur de la technologie médicale

Commentaires fermés sur Les freins sur le secteur de la technologie médicale
Les freins sur le secteur de la technologie médicale

Le secteur Med Tech en France, est un secteur en plein développement. Toutefois, ce domaine, implique des sources de financements considérables pour la création de nouveaux matériels opératoires et médicales. Souvent, les sociétés sont confrontées à plusieurs défis qui peuvent freiner leur évolution sur ce secteur.

 

Rude concurrence

56718a0105014

Les principaux acteurs sur ce secteur, sont dans une course à l’innovation. Les laboratoires, sont tenus de rechercher les meilleures solutions qui soutiennent les activités médicales et chirurgicales. Un véritable travail de recherche et développement ! Le domaine de la technologie médicale, est très volatile. Les chefs d’entreprise doivent également assurer une veille stratégique qui observe les efforts des concurrents sur le secteur.

Toute société, qui agit sur ce secteur et désire conserver ses parts de marché, doit s’engager dans une veille stratégique, qui lui permet d’observer et d’agir sur la volatilité du marché et les efforts de la concurrence.

Marché locale

sanofi

La France a réussi à s’imposer sur le marché mondial de la technologie médicale. Un secteur qui est évalué à 200 milliards d’euros et qui promet un taux de croissance annuelle de 6%. Toutefois, la demande sur le marché local reste limitée et la majorité des opérateurs ont trouvé refuge dans l’exportation de leurs produits à l’international.  On cite l’exemple du groupe Mauna Kea Technologies, qui a vendu un seul appareil de micro-endoscopie en France, et 76 appareils à l’international. « Il est très difficile de vendre des produits à l’hôpital », explique le directeur général du groupe, Sacha Loiseau.

Actéon, le groupe bordelais géré par Marie-Laure Pochon est un autre groupe qui s’exporte bien à l’étranger, avec 120 pays à son compte et 13 filiales. « Notre marché cible prioritaire c’est les USA, où nous réalisons 30 % du CA actuel et où nous avons deux implantations, à Minneapolis pour l’activité médicale et à Philadelphie pour l’activité dentaire. Nous entendons, très vite, devenir un grand acteur sur ce marché. », déclare l’ancienne DG du groupe Lundbeck.

Depuis qu’elle a pris les commandes du groupe Actéon, Marie-Laure Pochon a concentré ses efforts sur la R&D. « Nous consacrons environ 6 % de notre CA en recherche et développement. Mérignac pour les ultra-sons et les sites de La Ciotat/Milan, pour la partie imagerie, digitalisation sont des sites capitaux pour notre réussite. Près de 40 personnes en interne, et une trentaine via des sous-traitants, travaillent à notre R&D. Nous nous devons d’apporter toujours plus de modernité, d’innovations à notre gamme de produits. », précise-t-elle.

Rôle de l’état

telecharger

Les différentes entreprises sur le secteur, déplorent le désengagement de l’état dans le processus de développement et d’innovations. « L’État, par l’intermédiaire des CHU, pourrait être un formidable prescripteur d’innovation s’il jouait son rôle », signale, Bertin Nahum, le directeur de Medtech, avant d’ajouter qu’en France « Il est plus facile d’obtenir des subventions que des commandes ».

Le dirigeant de Medicrea, société spécialisée dans la création des implants pour la colonne vertébrale, déclare que « Le système français ne rémunère pas l’innovation. Si nous créons un implant totalement nouveau, offrant un service médical unique, il faut se débrouiller pour le rattacher à une catégorie prédéfinie, sans possibilité d’obtenir un meilleur prix ».

L’état a tout de même essayé d’agir sur ces points, en installant un nombre de plans qui assurent la « reconquête industrielle » et qui visent à booster la vente des équipements et matériels chirurgicaux, sur le marché local.

 


« Previous Entries