subscribe: Posts | Comments

Assurance-vie : les avantages et inconvénients des contrats à capital garanti

Commentaires fermés sur Assurance-vie : les avantages et inconvénients des contrats à capital garanti
Assurance-vie : les avantages et inconvénients des contrats à capital garanti

L’offre de l’assurance-vie passe par une période très difficile en matière de rendement, caractérisée par une baisse remarquable de sa rémunération. En France, on estime que 36% des ménages disposent d’une assurance-vie. Les assureurs, comme Filiassur, proposent diverses offres en la matière dont les contrats à capital garanti que leur fonds en euros reste profitable. Cependant, ces derniers génèrent des avantages et des inconvénients qui entrent dans les critères de leur sélection auprès des clients.

Les avantages des fonds en euros à capital garanti

Etant un des produits les plus commercialisés en assurance, Filiassur et les autres compagnies proposent une variété de fonds en euros pour l’assurance-vie. On trouve alors les fonds euro-pierre (à caractère immobilier), les fonds classiques, les fonds euros dynamiques, les fonds euro-croissance et les fonds à garantie de plus de 98%, non pas de 100%. Les Français versent leurs placements principalement dans des fonds classiques : ça représente 95% de tous les flux, parce que les autres fonds n’ont pas un encours satisfaisant.

Les inconvénients des fonds en euros à capital garanti3

SI les fonds dits classiques ont le monopole des versements des Français pour les contrats d’assurance-vie, il est moins le cas des fonds euro-pierre. En effet, on pense qu’il est difficile, voire dangereux, de cumuler la liquidité et la garantie en capital dans un fonds en euros dans un moment où le sous-jacent n’est liquide et manque de valorisation.

Pour les autres fonds, l’analyse est différente. L’associé chez K&P Finance, Antoine Tranchimand, que la souscription à fonds euro-croissance a besoin d’un moteur des taux d’intérêt afin d’offrir un rendement plus élevé que celui proposé par les fonds en euros classiques. Ainsi, le moment ne semble pas le mieux convenable pour s’investir dans ce capital.

Dans d’autres situations, l’assureur peut prendre un pari financier sur l’année boursière. Il s’agit du cas des fonds sécurité qui offrent une garantie de 100% du capital et les fonds qui proposent une garantie de 98% du capital. Cependant, ces derniers permettent à l’assureur de prendre plus de risques avec l’actif étant donné que le souscripteur a accepté de perdre 2% de son capital.

 

 

Comments are closed.